ÉDITO – Une taupinière n’est pas une montagne…

steveBienheureux ceux qui savent rire d’eux- mêmes : ils n’ont pas fini de s’amuser. Bien- heureux ceux qui sa- vent distinguer une montagne d’une tau- pinière : il leur sera

épargné bien des tracas. Bien- heureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d’excuses : ils devien- dront sages. Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter : ils ap- prendront des choses nouvelles. Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se pren- dre au sérieux : ils seront appré- ciés de leur entourage. Heureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace : votre route sera ensoleillée.

La lecture de certains textes donne du “peps” et ça fait du bien. Quel plaisir donc de vous livrer les quelques lignes ci-dessus en préambule de votre voyage de découvertes à travers le Journal de Fully !

… car bienheureux ceux qui lisent le Journal de Fully : ils se nour- rissent d’informations intéres- santes et positives 😉

Stève Léger

Président d’honneur du Journal de Fully

0