ÉDITO – Nos vallées et nos montagnes

A l’approche d’organiser ses vacances, on rêve de beaucoup de choses et de plusieurs endroits à visiter. Parfois le choix devient difficile et même compliqué si l’on est deux ou plusieurs à y réfléchir. On fi- nit toujours par choisir le lieu, les activités et les loisirs.

Mais que c’est drôle de voir que la région où l’on vit et les milieux socio-culturels auxquels on ap- partient influencent considérablement ces choix. Les gens des montagnes rêveraient de bord de mer, ceux des grandes villes songeraient à faire des safaris dans les forêts tropicales et ceux des pays en voie de développe- ment penseraient à visiter les grandes villes comme New York, Paris, Tokyo… Un adage africain dit : «Le buffle pense toujours qu’il y a plus grande réserve na- turelle que sa vaste forêt tropi- cale, où il y a plus d’herbes à brouter.»

Malgré l’attrait des forêts tropi- cales et des bords de mer, il est aussi merveilleux de découvrir les richesses naturelles de nos vallées et de nos montagnes que l’on ignore parfois.

Yaovi Dansou

0