ÉDITO – Le Chavalard, what else ?

En Valais, nous vivons quotidiennement à travers une cartepostale. Notre environnement de vie est fabuleux, nos montagnes merveilleuses. Il est cependant une verticalité qui semble davantage encore aimanter notre regard et notre admirationplusquederaison,unepointequinous invite à la gravir, une montagne majestueuse, assise posément et semblant surveiller les aléas de la plaine ainsi que les sommets environnants, défiant amicalement sa voisine d’enface la Pierre Avoi 😉
LeChavalardprendses racinesdans laplainedu Rhône, il segarnitàsabasedevillages,devignes en combes, de feuillus, plus haut de résineux, de mélèzes,decaillasseset secoiffed’unecroix
blanche. LenombredeFulliérainsetd’amisd’autres contrées se faisant photographierà côté de lacroixduChavalardest incalculable.Cettephoto «collector»(ci-dessus) symbolisel’atteintedusommet, l’arrivéeaprès l’effort, lasatisfaction, lajoie, le bonheur. Toutes et tous sourient largement à côté de cette croix culminantà 2899 mètresd’altitude ! Il n’existe pas de photo prise à cet endroitdepersonnes«tirant lagueule», vouspouvez chercher ! Et que l’on ne me dise pas que cet édito c’est delavantardisedeFulliérain, c’estdel’amour! Envous souhaitantd’atteindretous les sommets de votre vie, amitiés.

Stève Léger
Président d’honneur du Journal de Fully

0