ÉDITO – Souvenirs, souvenirs…

(Edito du Journal de Fully n° 54, novembre 1996)

Quand je vois descendre le so- leil de la pointe du Chavalard en caressant doucement toutes les crêtes,«j’aime mon village».

Quand le doux parfum des châ- taigners en fleurs vient chatouil- ler mes narines et m’emplir d’un bien-être magique,

«j’aime mon village».

Quand les magnifiques cactus brillent sur les rochers dans l’uni- vers mystique des Follaterres, «j’aime mon village».

Quand la poudreuse fait vibrer le torrent de l’Echerche du Cha- valard à la Botzache,
«j’aime mon village».

Quand les grappes dorées se laissent pénétrer par la douce chaleur de l’automne,
«j’aime mon village».

Quand je vois notre magnifique jeunesse, qui footballeur, scout, gymnaste ou musicien, remplir d’ambiance et de bonheur nos salles et nos stades,

«j’aime mon village».

Quand je vois la truite de Sorniot, le bouquetin du Six-Tremble, le chamois de la Grand-Garde ou la marmotte de la Chaux, «j’aime mon village».

Jean-Luc Carron-Delasoie

0