ÉDITO – La passion

La passion, est-elle aujourd’hui le privilège de certaines personnes dou- ées ou initiées, ou bien chacun de nous peut-il prétendre en avoir une ?

Notre passion entretient notre rêve, notre espoir et la qualité de notre vie.

Les passionnés de pêche, de ski ou de sports d’hiver, en ces temps-ci, nous répondraient avec certitude que notre passion peut jouer un rôle prépondérant dans la qualité d’une vie épanouie.

Avoir et entretenir une passion peut constituer une échappatoire permettant de se donner une bouffée d’oxygène face à la course à l’excellence, à la rentabilité, à la compétitivité, aux miasmes des villes, au stress et aux angoisses. Une randonnée en montagne, une promenade dans la nature loin de tous bruits humains, au bord d’un lac ou d’une rivière, dans une forêt, créent une harmonie autour de nous et peuvent nous apporter de l’énergie positive en vue de recharger nos batteries après le dur labeur de la semaine.

De même, toutes les activités sportives, la contemplation d’œuvres d’art ou littéraires, l’écoute d’une musique qui nous transcende, se promener dans un musée, dans un lieu spécial ou sacré, la méditation et la relaxation oxygènent aussi bien notre pensée et notre âme.

Avoir une passion c’est bien, mais il faut aussi se donner le temps et les moyens né- cessaires de l’entretenir ; la partager est encore mieux. Vivre passionnément nos passions sans la passion est aussi l’art de mieux vivre.

Yaovi Dansou

0