ÉDITO Juin

La fin de l’année scolaire est là ! Avec elle son lot de soulagement ou de déception.

Une petite visite lors de la fête de la Castalie me force à l’introspection.

Ces enfants et adolescents différents qui démontrent leur unicité, leur joie de vivre et leur affection sans gêne ni retenue.

Le carcan scolaire standard est-il apte à accompagner nos enfants dans leurs richesses ? Ou est-il juste un formatage ordonné qui laisse des traces indélébiles sur leur véritable nature ?

Un système créant à terme des adultes dociles et pour certains éteints, asphyxiés, gardant le sentiment profond de n’être qu’un individu insignifiant.

Heureusement, l’été est là, avec lui la montagne de livres à dévorer… dont un qui me ravit : «Wake Up». Histoire de retrouver l’émerveillement et les
rêves de l’enfance.

Et surtout, surtout, de croire en mon unicité !

Julie Brassard Carron

0

ÉDITO – Nos liens intemporels

«Lorsque tu bois au puits, n’oublie pas ceux qui l’ont creusé.»

Quelle merveilleuse phrase qui ouvre un éventail presque infini de métaphores et d’exemples en notre pays de Fully

«Lorsque tu cours sur le parcours du KM vertical, n’oublie pas de penser à ceux qui l’ont tracé.»

«Lorsque tu pêches dans l’un des deux lacs, n’oublie pas les ouvriers qui, il y a plus de 110 ans, ont façonné les Hauts.»

«Lorsque tu dégustes notre vin, n’oublie pas les bras qui ont dé friché, terrassé et élevé les murs en pierres sèches sur nos coteaux.»

Aujourd’hui, je pense aux 60 enfants qui ont planté dernièrement plus de 200 arbres sur la ravine de Moren. Bravo et honneur aux initiateurs de ce projet qui ont permis à nos petchos de ressentir la fierté de participer au Fully de demain. Il nous faut toujours vivre des moments où l’on s’arrête et s’extasier de ce qui s’offre à nos yeux et de la mémoire qui y est liée.

Nos éditions sont un miroir passionné de ces lieux, ces hommes, ces instants de vie, de transpiration, de bonheur et de liens.

Buvons de cette eau et puis creusons de nouveaux puits.

Alain Léger

0