ÉDITO – Le printemps rayonne enfin

julieLes tout-petits s’ébrouent dans l’insouciance, tandis que les adolescents émergeant à peine de l’enfance doivent s’être fixé sur leur futur professionnel.

Les parents craignent le peu de maturité de ces derniers pour effectuer ce choix crucial. Dehors, les chenilles pas si matures non plus doivent rentrer dans leur cocon, en ressortir et virevolter pour nous éblouir de leurs arabesques de papillon.

Dedans, les jeunes finissants intensifient leurs efforts pour obtenir le précieux sésame du monde du travail.

Ailleurs, sans combustible, l’avion Solar Impulse 2 aligne des records qui font briller la Suisse.

Mais pour nous, le soleil fait monter la dopamine et les journées se font plus longues pour accompagner notre allure qui s’accélère.

Julie Brassard Carron

0

ÉDITO – Résolutions

julieUn peu partout, les feux d’arti- fices ont accueilli 2015 avec éclat.

Les résolutions, telles des of- frandes, lui ont été présentées. Ne sont-elles pas des fumées d’encensoirs qui se dissiperont avant la fin du premier mois ?

Je me figure que non et, encore toute à la persévérance pour faire de cette nouvelle année une ode au respect, à la déli- catesse, à… c’est le CHOC ! L’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo à Paris me laisse pantoise, le déferlement dés- obligeant sur les réseaux so- ciaux confronte les élans de bienveillance et les désirs de paix.

Je vous imagine tous aussi in- terloqués que je peux l’être.

Et puis, je me dis que je me dois d’autant plus de persévérer dans mes résolutions : respect, délicatesse et bienveillance !

Des vœux que je vous transmets chers lecteurs.

Julie Brassard Carron

0